Jardin des Sens

Jardin citoyen, passerelle entre les générations, destiné à véhiculer le «savoir» des anciennes et jeunes générations pour éveiller tous nos sens. Créé en 1995, ce jardin reste en perpétuel évolution, il est aujourd’hui au cœur du développement durable de notre commune. Depuis maintenant un peu plus de 5 ans la municipalité a voué un emploi à temps plein sur ce site, il comprend la création, la mise en place, l’entretien, la gestion de la collection de sauges, la formation de stagiaire, la mise en relation, l’encadrement des différents acteurs et du guidage du public professionnel. Aujourd’hui ce site participe à la mise en valeur de notre territoire et apporte satisfaction aux élus, à nos habitants, à nos touristes...

Aujourd’hui et comme depuis toujours l’association des Amis des Fleurs participe à l’entretien et la mise en place de certains projets au travers de journées participatives à thème.

jardin des sens

Le jardin correspond entièrement à la charte zéro pesticide, sans même l’avoir signée, il n’a pas vu d’intrant depuis sa création et aujourd’hui grâce au travail effectué, il s’inscrit dans la démarche de gestion durable des espaces verts. Tous ses massifs sont paillés de broyat de branches fait en régie, la tonte est gérée de manière différenciée, l’arrosage y est raisonné… au plus grand plaisir du public et des insectes …

Les nouveautés du jardin :

  • 2016 : Une nouvelle entrée au jardin, la création d’un parking dit «Vert» aux abords du jardin a entrainé une grande réflexion quant à l’intégration de celui-ci mais aussi quant à la circulation au sein même du jardin. La jardinière a mis en place une haie de charmilles pour son pouvoir semi occultant l’hiver et occultant l’été amenant par la même un sentiment de fraicheur et d’intimité. Celle-ci a été taillée à la plantation en forme de vague, ondulation bien venue dans cet espace rectiligne et ordonné.

entrée jardin

  • 2016 : Une nouvelle signalétique du jardin. Depuis un moment la jardinière du site s’était aperçue que la plupart les visiteurs ne visitaient pas l’intégralité du jardin. Se trouvant autour de la maison de retraite, les visiteurs n’osaient pas s’avancer. Ce problème a été résolu par des panneaux multidirectionnels faits pendant l’hiver en régie, ceux-ci reprennent les couleurs des différents pôles et facilite ainsi la progression de nos visiteurs.

panneaux

  • 2016 : Visant le même objectif, un nouveau massif a vu le jour près du lavoir. Massif de feuillage et de blanc aux formes courbées accompagnant l’eau jusqu’au lavoir. La mise en valeur de celui-ci et de cet espace nu jusqu’alors, a permis d’emmener les visiteurs vers les différents pôles du jardin et de revaloriser cet ancien lavoir réhabilité lors de la conception du jardin. Une petite bordure en métal réalisée en interne souligne la courbe de la cannelette en pierre amenant l’eau au lavoir.

avantavant apresaprès finitionfinition

  • 2016 : jardin de pots façon « damier ». Ici un fleurissement de noir et de blanc a été réalisé donnant à cet espace un nouvel attrait visuel.

visuel

  • 2016 : Le potager a lui aussi été révolutionné.

Cela a commencé par l’enlèvement, l’arrachage des barrières et des grimpantes qui en faisaient un jardin clos, puis le terrassement et l’engazonnement des zones abimées.

avant1avantpendantpendantapres1après

En ce qui concerne le sol du potager, nous avions ici une problématique à résoudre ; celui-ci étant à l’origine une castine qui a vieilli. L’idée est de pouvoir continuer à donner l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite au sein de notre jardin, mais le besoin de financement pour remettre à neuf cet espace, la complexité et le temps passé à le désherber manuellement, a débouché en concertation avec la municipalité, le responsable des espaces verts et la jardinière, sur un enherbement naturel de la zone en attendant de pouvoir y faire le nécessaire .

La jardinière a présenté au Conseil Municipal, à la commission fleurissement et à l’association des Amis des Fleurs, son idée d’exploiter les différentes époques que notre civilisation a connu au travers des différents légumes cultivés dans notre pays.

Après validation du projet il a fallu mettre en place toutes les structures rappelant les époques ; à l’aide de son stagiaire, ils ont tout réalisé en interne pour un budget avoisinant 0 euro.

bacsosier

Le potager s'est transformé en classe à ciel ouvert

le potager.pdf (388.9 Ko)
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, uniquement à des fins statistiques.