LES VŒUX DE LA MUNICIPALITÉ 2024

Nexonnaises, Nexonnais, chers amis, au nom de la municipalité, des agents communaux et intercommunaux, recevez nos vœux les plus chaleureux de bonne santé, de bonheur, de réussite dans vos projets pour l’année 2024. Que cette année nouvelle devienne celle du retour de la paix dans le monde, et notamment en Ukraine et au Proche-Orient. Qu’elle soit aussi plus solidaire envers les personnes vulnérables et plus sobre en direction des générations futures. Qu’elle soit enfin plus forte et volontaire pour la défense des biens communs et des droits de chacun. Il y a quelques semaines disparaissait Jacques DELORS, et un légitime hommage national lui était rendu. Dans la lignée de Jean Monnet, il s’est attaché à créer un espace de paix, de libre circulation des personnes, des biens, des idées et des savoirs avec le dispositif Erasmus. Qui aujourd’hui voudrait revenir en arrière ? Reste à réaliser son idéal : une Europe toujours plus humaniste, plus égalitaire, plus sociale.

Lors des vœux 2023, nous espérions une sortie de crise à la fois internationale et nationale. Il est désormais probable que les conflits engagés se poursuivent durablement, engendrent de nombreuses victimes de guerre, et parmi celles-ci les 41 victimes françaises du Hamas en Israël. Ces conflits induisent des effets économiques collatéraux partout dans le monde. Les fortes hausses de l’énergie et des denrées alimentaires touchent toutes et tous, en premier lieu les foyers les plus modestes. Cette inflation ne retrouvera pas ses niveaux d’avant crise, et s’accompagne dans nos collectivités de baisses de certaines dotations et recettes annexes. Cela nous contraindra à revoir nos équilibres financiers.

Notre engagement local de bonne gestion et de développement des services publics est en effet fragilisé par l’inflation générale. Le défi de faire mieux avec moins n’a jamais été aussi grand. Il est de notre responsabilité de réaliser chaque année un résultat de fonctionnement suffisant afin d’assurer un niveau correct d’investissement. Il faudra également anticiper les effets de la contraction conjoncturelle du dynamisme économique national, impacté tant par l’inflation que par la forte hausse des taux d’intérêts.

En 2023 nous avons été au rendez-vous des élus du Conseil Municipal des Jeunes, installé depuis le 9 décembre 2021, et qui avait ce jour-là planté un arbre de la Laïcité au sommet du jardin des sens. Un émouvant hommage a été rendu par les élus à Samuel Paty et Dominique Bernard, enseignants martyrs de la République, le 9 décembre dernier. Plusieurs projets ont été élaborés et conduits avec eux, comme celui des parcours VTT dans le parc du château. Ils ont été invités le 31 mai dernier par notre député Stéphane Delautrette à visiter l’Assemblée nationale. Une belle trajectoire collégiale qui, nous l’espérons, suscitera les vocations de nos jeunes à la rentrée prochaine.

En 2023 nous avons été au rendez-vous des membres du groupe de travail citoyen sur la réduction des pollutions lumineuses. La décision a été prise de réduire la durée de l’éclairage public en fonction des zones de densité d’activité et de population. Plusieurs sentiers nocturnes sont en cours d’achèvement dans le parc du château. Finalement, notre attention renouvelée aux questions environnementales et culturelles nous a conduit à solliciter l’entrée de la commune au Parc Naturel Régional Périgord Limousin (PNRPL). Notre dossier de candidature est toujours à l’étude, après avoir reçu un premier avis favorable lors de notre audition.

En 2023 nous avons été au rendez-vous du rassemblement populaire pour le passage du tour de France le 8 juillet, l’occasion d’une grande exposition de vélos anciens réunis par Paul Buforn ; ou bien lors des journées du patrimoine des 16 et 17 septembre, cadencées de nombreuses visites du Château, illustrées par l’importante conférence donnée par Jean-François Nys sur l’histoire de la famille de Gay de Nexon. Elles ont été couplées avec les ostensions septénaires, elles aussi illustrées par une exposition remarquable d’ornements liturgiques mise en place par les Amis de St Ferréol, présidés par Sylvie Geslin, ou bien encore de la saison annuelle de spectacles au Vaisseau, avec en point d’orgues le multi-pistes circassien au mois d’août, j’y reviendrai.

Une ombre au tableau de la fin de l’année 2023 et de ce début d’année, un dossier déjà ouvert depuis 7 ans : celui de la pharmacie Labarre et de ses déboires judiciaires avec ses consœurs et confrères de La Meyze et Ladignac-Le-Long. Une mobilisation de la population au travers d’une pétition qui a recueilli 2500 signatures a accompagné la motion municipale de soutien au maintien de deux pharmacies à Nexon fin décembre. Toujours dans l’attente d’une décision de sursis d’exécution de fermeture du tribunal administratif de Limoges. En cette période de vœux, nous souhaitons avant tout un bon rétablissement à Stéphane Labarre, et une fin heureuse pour ses salariés et notre territoire de santé à ce conflit local.

Nous adressons des vœux appuyés aux forces de sécurité civiles et militaires, et avons une pensée particulière pour nos soldats engagés dans des opérations extérieures. Nous saluons les gendarmes de Nexon placés sous le commandement de l’Adjudante Vanessa Lagarde, et plus largement l’ensemble des gendarmes de la compagnie de brigade de St Yrieix-Nexon placé sous le commandement du commandant Damien Florsch.

L'effectif du centre de secours est de 39 volontaires, toujours en progression, groupe placé sous la direction du Lieutenant Grégory Déforge. 4 nouvelles recrues cette année : Thomas Duvaux, Coralie Da Cuncha, Charlotte Péricaud et Yannick Morrelet. Félicitations pour leur engagement au centre de secours de Nexon. Il a connu 784 interventions en 2023 soit une augmentation de 10% par rapport à 2022, record battu !

Nous adressons nos vœux aux équipes enseignantes du primaire et du secondaire. Les écoles comptent 83 élèves en maternelle et 132 élèves en élémentaire ; une proposition de primarisation est sur la table, assortie de la question du possible changement des rythmes scolaires. A l’heure où nous est annoncé une fermeture de classe en maternelle, notre ministre de l’Education nationale, ne devrait pas promouvoir le séparatisme social et culturel d’établissements scolaires réservés aux plus aisés, sans parler de l’usage de passe-droits pour ses propres enfants, valeurs républicaines oblige !

 Nous honorons le devoir primordial de mémoire assuré par les associations d’anciens combattants 14-18, 39-45 et FNACA toujours présentes aux commémorations. A l’honneur également tant les besoins sont grandissants dans le contexte actuel les associations qui se consacrent quotidiennement à la solidarité, le Secours populaire, les Restos du cœur, le Secours catholique et Vivre nos différences ainsi qu’à l’ensemble des associations d’économie sociale et solidaire qui animent notre territoire. Continuons d’accompagner les familles en difficulté, précarisées par la hausse des prix de l’alimentation. La baisse des tarifs de cantine 2023-2024 et l’élargissement de l’éligibilité au repas à 1 € pour plus d’une famille sur quatre y contribueront. Les tarifs également bloqués de la garderie périscolaire répondent à la même volonté. Le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS), qui dispose de quelques réserves, prendra toute sa part dans l’attention qui doit être portée aux plus vulnérables. 11 associations ont enfin assuré le succès de l’édition du Téléthon 2023 qui a recueilli 3.183,20 € au profit de la recherche sur les maladies génétiques et leur traitement.

Remerciements particuliers au comité des fêtes pour les animations organisées en 2023. Une relève du CA et du bureau conduite par Sophie Didier se présentera demain à l’assemblée générale, et qui espère d’être accompagnée par un ou plusieurs conseillers municipaux. L’appel est lancé ! Nous remercions l’ensemble des bénévoles de l’association « Les amis des fleurs » pour l’aide apportée à la qualité de notre cadre de vie. Nous saluons l’élection de Christine Planchat à la présidence de l’amicale des ainés qui succède à Chantal Puymirat. Nous n’oublions pas, en cette année de présence des J.O. en France, toutes les associations sportives, et d’adresser aux adhérents, aux bénévoles, et à leurs responsables nos vœux de bonne pratique. Nous espérons toujours, à l’heure des choix opérationnels pour l’aménagement du bas de la place de la République, une reprise de l’association des commerçants, artisans et professions libérales de Nexon.

Le pôle Sirque accueille toujours davantage de compagnies en résidence, hébergement facilité par le logement acquis par l’association place de l’Eglise. Les spectacles affichent de très bons résultats de fréquentation et d’estime lors du multi-pistes estival comme tout au long de l’année. Je pense tout particulièrement au merveilleux spectacle « Rêves » donné deux soirs par la troupe ukrainienne INSHI fin décembre devant un public conquis par leur talent et leur engagement. La haute qualité de l’action culturelle territoriale, comme celle de la classe cirque au collège ou bien encore celle menée vers les publics empêchés ou éloignés, est saluée par l’ensemble des partenaires de la conférence des financeurs, Etat, Région, Département, Communauté de communes et commune. Nous sommes en cours de rédaction de la future convention quadriennale 2024-2027. La fréquentation des vacanciers comme les recettes du camping bénéficient de cette offre culturelle, mais a un peu souffert d’une météo estivale tardive. Notre gestionnaire en régie Danielle Fairbank, donne à l’heure qu’il est, naissance à son premier enfant.

Nous adressons nos vœux à l’ensemble des agents communaux et intercommunaux qui participent pleinement à l’attractivité de notre commune. Ils sont toujours disposés à intervenir dans les situations les plus difficiles comme les plus pressantes. Nous saluons la titularisation de Noura Desmoulin au service périscolaire, et souhaitons la bienvenue à William Adjadj, qui intègre le service espaces verts-voirie. Patricia Vidalie reprend la fiche de poste fleurissement de Muriel Faurie partie vers un nouvel avenir professionnel. L’année 2024 verra Martine Fougeras qui occupe un poste clé et multifonctions au service administratif partir en retraite après un petit peu plus de 42 ans de carrière dans notre collectivité. Mémoire de la vie communale, et pilier inébranlable de son bon fonctionnement, on aura beau dire que nul n’est irremplaçable, le tuilage de sa successeuse sera long et ardu.

Pas de changement au sein du conseil municipal ou intercommunal. Je salue leur engagement au service de tous, et rappelle que les référents de vos villages et de vos quartiers peuvent être contactés via le standard de la Mairie pour se rendre chez vous, entendre vos demandes et les porter à notre connaissance. J’adresse des remerciements appuyés à mes collègues adjoints qui assurent au quotidien le suivi, et souvent bien davantage, des délégations qui leur sont confiées.

Au titre de l’état civil, la natalité aura été correcte en 2023, avec 22 naissances, c’est-à-dire une classe. 40 décès sont à déplorer, dont 13 à l’EHPAD. Nous honorons plus particulièrement ce soir la mémoire d’Andrée Sabkowski, testatrice à la commune de la collection des œuvres d’Annaliesa Nelck, de son nom d’artiste Anatole. L’exposition permanente de ses œuvres constituera un beau projet culturel de fin de mandat. Le solde migratoire demeure stable, la commune reste officiellement classée dans la tranche « plus de 2500 habitants ». Néanmoins, la bonne nouvelle de la baisse du nombre de logements vacants est à mettre sur le compte autant de la décohabitation que de l’arrivée de nouveaux résidents. Reçus début décembre en mairie, ces nouveaux arrivants demeurent toujours satisfaits, et c’est une constante, de la qualité de l’offre de service de notre commune et de son territoire élargi. 8 mariages complètent ce rapide bilan de l’état civil. Un recensement général devrait se dérouler au début de l’année 2025.

Sur le plan de votre sécurité, un Plan Communal de Sauvegarde (PCS) verra le jour dans le cours de l’année 2024, pour rendre encore plus efficace notre réponse aux situations d’urgence qui pourraient se présenter. Deux exercices, ACCITER et IODEX ses derniers mois, ont permis de mesurer combien « être bien préparé » est indispensable. Le Panneau Pocket pour lequel on m’annonce désormais près de 1600 usagers, sera bien utile en cas d’urgence, n’hésitez pas à télécharger l’application.

Sur le volet économique, nous saluons l’ouverture d’ici fin mars d’une boucherie rue Gambetta dans l’ancien Eden, projet porté par Thomas Souchaud, et accompagné par l’intercommunalité. Nous aurons également à accompagner des transferts ou des cessions d’activités commerciales à venir, comme le Vival en centre bourg. Le décès brutal de Gilbert Granier dont je salue la mémoire, artisan forgeron bien connu de nos agriculteurs et de nos jardiniers amateurs, laisse une entreprise à l’arrêt et sans successeur. L’entreprise Safran Filtration Systems, pionnière de l’avion du futur, a, quant à elle, surmonté les conséquences néfastes de la crise COVID, et repart plus que jamais de l’avant. Le foyer Anne Dominique fait toujours état d’un projet de déménagement à Saint-Yrieix-La-Perche désormais annoncé pour début 2028, et qui posera, le moment venu la question de la destination des locaux de la Croix Sainte Valérie. La Poste envisage enfin des évolutions du service rendu d’ici à la fin du mandat, l’activité en présentiel comme le volume courrier étant en forte baisse…

L’enjeu des reprises d’exploitations agricoles demeure crucial, actrices essentielles de notre alimentation, de la qualité de nos paysages, du dégagement des routes en cas de tempêtes et de coup de froid. La colère des agriculteurs, à laquelle nous nous associons, contre une politique agricole qui « marche sur la tête » s’est traduite symboliquement par la mise à l’envers des panneaux d’entrée en agglomération et le blocage des routes. Facilitons la préservation de l’élevage extensif raisonné que nous pratiquons ici.

Nous voulons renouveler comme chaque année, notre profond attachement à la communauté de communes Pays de Nexon-Monts de Châlus. Répétons-le à l’envie, la communauté de communes, c’est nous, réunis pour faire ensemble ce que l’on ne peut plus faire seul : développement économique, services sociaux, accueil touristique, collecte des déchets, transition écologique notamment. Un petit focus sur la collecte des déchets : les foyers Nexonnais respectent à plus de 85% toutes les consignes de tri. Ceux-là ont vu leur redevance incitative de collecte intercommunale et de la valorisation départementale des ordures ménagères, malgré les revalorisations annuelles, baisser en moyenne de 46 € par rapport à 2019. Sachons raison garder en matière de critiques, en direction d’un service qui, avec une grande régularité, collecte, tri et recycle nos déchets pour 7 € par mois et par personne. Reste la propreté des éco-points toujours à améliorer, et qui relève uniquement du bon usage que nous en faisons.

En charge du l’action sociale, le (Centre Intercommunal d’Action Sociale) CIAS et l’Association d’Animation et de Jeunesse du Pays de Nexon (AAJPN centre social) sont nos bras armés sur le territoire intercommunal. Félicitations à toute leurs équipes pour le travail effectué dans le cadre de l’élaboration de la toute nouvelle Convention Territoriale Globale (CTG), qui contractualise avec la (Caisse d’Allocations Familiales) CAF et le Département l’action sociale communautaire pour les années 2023- 2027.

Notre système de santé, l’hôpital public notamment, est mis à mal et doit être entièrement repensé, nous le répétons chaque année. La médecine de ville doit être confortée à Nexon, la relève devra être assurée le moment venu. Les Kinés de Nexon ont intégré leur nouveau cabinet tant attendu route de la Meyze sous l’impulsion de Rémi ROBERT. Une conférence territoriale de santé est inscrite dans le contrat « Petites Villes de Demain », que nous avons signé avec l’Etat, le Département, la Caisse des dépôts, banque des territoires et l’Agence Nationale de l’Habitat. La commune déploiera dès cette année une OPAH RU sur son parcours marchand en synergie avec le Plan Départemental de l’Habitat départemental, une étude de réfection de la signalétique locale, et procédera à l’achèvement de l’étude du bas de la place de la République, afin de poursuivre nos efforts d’accessibilité aux commerces comme de renaturation des espaces publics afin de rendre notamment l’achèvement de notre projet d’aménagement du bas de la place de la république éligible au fonds vert.

Car c’est aussi le défi climatique qui préoccupe les esprits, et mobilise tout particulièrement les jeunes générations. Nous poursuivrons les travaux d’amélioration thermique des bâtiments communaux dans le cadre de ce qui s’intitule le « décret tertiaire », pour faire baisser leur consommation de 40 % d’ici 2030. L’étude de la rénovation énergétique du gymnase suivra l’achèvement des diagnostics en cours. La sobriété ne saura pas à elle seule assurer la satisfaction des besoins énergétiques croissants que notre mode de vie appelle, notamment en électricité. La municipalité a mis à l’enquête publique en ce moment même en mairie les documents relatifs aux Zones d’Accélération des Energies Renouvelables (ZAEnR) sur notre commune. Le Préfet de la Haute-Vienne a par ailleurs émis un avis favorable en décembre 2023, à l’issue de l’examen des recours, sur l’autorisation de construction du parc éolien de Fromentaux. Tous doivent contribuer, individuellement ou collectivement, à proportion de leurs besoins, au mix énergétique dans le respect des règles démocratiques de décision que nous nous sommes fixées.

Côté travaux, le nouveau centre de secours, en construction avenue Garibaldi, devrait être prêt à accueillir nos Sapeurs-Pompiers Volontaires d’ici à la fin de l’année 2024. Nous regrettons, avec tous nos collègues maires associés à ce projet par leur fonds de concours communal et que nous remercions de leur engagement, que les conseils municipaux de Saint-Hilaire-les-Places et Lavignac n’ait pas accordé leur modeste participation financière à ce projet. Il ne sera jamais trop tard pour bien faire, et rejoindre ainsi l’arc républicain. La question de la requalification de l’ancien centre de secours est désormais à l’ordre du jour.

Citons également la rénovation des huttes du camping de la Lande pour une enveloppe financière de 205.000 € HT, pour laquelle nous avons obtenu 80% de subventions Etat et Europe. La voirie communale, avec 150.000 € de dépenses en 2023 a reçu une aide de 30 % du CD87. Devrait s’engager d’ici à la fin de l’année une tranche de rénovation des réseaux EU pour 320.000 € HT (60% Agence de l’eau, 20 % CD87), Nous aurons ainsi préparé au mieux le transfert de la compétence à la Communauté de communes prévu avant le 1er janvier 2026. C’est notre devoir-même que de le faire sans attendre pour notre mère nature, et légitimera notre exigence de qualité minimale partagée lors des négociations de transfert. Citons l’enfouissement et le renforcement des réseaux secs (Electricité et fibre) du quartier de la gare par le Syndicat Energies Haute-Vienne SEHV (100%) début 2025. 100.000 € d’investissements courants et grosses réparations, tracent les grandes lignes des dépenses investissement. Citons l’avancement des travaux de restructuration de l’EHPAD de Nexon, qui devrait accueillir 10 résidents supplémentaires avant la fin de l’année.

L’année 2024 sera celle de l’achèvement du passage de la fibre à Nexon, à l’exception de cas particuliers auxquels nous devrons porter attention. Elle sera celle de la réouverture durable de la ligne TER St-Yrieix/Nexon le 10 février prochain (6h45 St Yrieix-Nexon), pour la défense de laquelle nous nous sommes mobilisés depuis six ans. Nous adressons notre gratitude pour cet engagement fort de la Région Nouvelle-Aquitaine en faveur de la desserte ferroviaire locale. Soyons à notre tour, dans le cadre du Contrat Opérationnel de Mobilité qui liera dans les prochaines semaines Région et intercommunalités du Pays de la Chataigneraie Limousine dont je salue le travail accompli, au rendez-vous de l’intermodalité que notre carrefour ferroviaire doit proposer aux usagers. Le plan vélo auquel nous souscrivons débutera cette année par la mise en place des arrêts indispensables à son bon usage.

L’Etat et ses agences, l’Europe, la Région, le Département, la Communauté de communes, tous nos partenaires financiers ont été à nos côtés pour contribuer au développement local de nos services publics comme de nos activités économiques ou sociales. Qu’ils en soient infiniment remerciés. Je veux souligner, dans le contexte budgétaire difficile que le Département traverse, parce que privé de fiscalité propre, le maintien de son soutien aux projets de développement communaux et intercommunaux. Toujours à nos côtés sur l’entretien de nos routes et nos réseaux, nos projets de construction ou de rénovation, il engagera dans les semaines qui viennent les travaux d’aménagement du rond-point de la Plaine (gène à la circulation, demande de compréhension). Il achèvera également cette année une importante étude stratégique de transition écologique et solidaire autour des enjeux de la gestion de l’eau. Nos collectivités doivent œuvrer de concert pour assurer à l’avenir tant la bonne qualité de l’eau que le juste partage de l’accès à l’eau, conditions premières de la viabilité durable de nos territoires.

Vous le comprenez, nos manches sont retroussées, notre détermination sans faille. Soyons toutes et tous acteurs des changements qui s’opèrent, des transitions qu’appellent d’impérieuses nécessités planétaires, sous le regard d’une jeunesse qui nous tiendra comptable des choix que nous aurons effectués pour assurer son avenir. Soyons accueillants pour l’étranger, comme le Conseil Constitutionnel nous en rappelait hier le Devoir. Choisissons toujours d’emprunter le chemin le plus droit, car la liberté n’est que le droit de faire ce que la loi permet, dit Montesquieu. Entre le fort et le faible, le riche et le pauvre, c’est la liberté qui opprime, et la loi qui libère, a écrit Henri Lacordaire. Gardons foi dans sa maxime, dans nos atouts, dans nos énergies collectives.

Bonne et heureuse année 2024 !                   Fabrice GERVILLE-REACHE Maire de Nexon

 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, uniquement à des fins statistiques.